LOADING

Type to search

[Focus-evenement.com] Tracktl : l’application qui enrichit vos événements en musique !

Share

Louis Aubert est le créateur de Tracktl, une application musicale événementielle qui favorise l’interactivité et la collaboration pour fidéliser vos participants. 

Trouver la solution musicale adaptée à son événement peut être un véritable casse-tête pour un organisateur. Non seulement les solutions peuvent être onéreuses, mais elles contentent rarement l’ensemble des participants. Louis Aubert a peut-être trouvé une réponse à cette problématique. Il y a 6 ans, il a créé Tracktl avec son associé Thibault. 

L’application, qui ne cesse d’élargir son panel d’activités, propose différentes animations musicales basées sur l’interactivité et la collaboration entre les invités. Aujourd’hui, la formule de Tractkl séduit de plus en plus d’acteurs du marché qui voient l’application comme un moyen de fidéliser les participants de leurs événements.

Comment vous est venue l’idée de créer Tracktl ?

Nous avons créé Tractkl en 2013. Quand j’ai rencontré mon associé Thibault, il revenait d’un voyage au Vietnam. Là-bas, il avait constaté la folie des karaokés, notamment. Ça nous a donné envie de créer une application musicale qu’on pourrait utiliser avec des amis en soirée. Nous sommes donc partis sur l’idée de faire une playlist collaborative, c’est-à-dire que chaque personne peut choisir ses musiques qui sont ensuite votées par les autres participants.

Après cela, les morceaux avec le plus de votes sont diffusés. C’était l’idée de départ, qui a évolué avec le temps. On a gardé cette volonté de faire de l’interactif et du collaboratif autour de la musique, mais nous sommes passés de BtoC à BtoB avec deux offres principales : événementiel et sonorisation.

“Transformer les participants en acteur”

Avec le premier modèle, nous avons organisé plus de 10 000 soirées. Le problème, c’est qu’il était difficile de gagner de l’argent avec parce que c’était gratuit. Nous voulions le monétiser avec des options, mais c’était compliqué.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :